top of page

vendredi 21 juin 2024 à 18h00

Affiche Coute HD.jpg

 

Le poète Gaston Couté ( 1880 - 1911 )

A dix-huit ans, le jeune Couté quitte le moulin familial de Meung-Sur-Loire pour "débarquer" à Paris.

Il côtoie les chansonniers du quartier de Montmartre, les cabarets . . .

À travers ses textes, il chante et égratigne la vie rurale, les idées rétrogrades, les petites mesquineries et les grandes tromperies. Il se révolte. Il s'engage auprès de ses amis révolutionnaires, syndicalistes ou libertaires.

Aigri et idéaliste à la fois, il collabore aux journaux "subversifs". 

 
L'œuvre de Couté a traversé le vingtième siècle.  Ses cris d'amour et de révolte auraient pu s'éteindre en même temps que le chansonnier, terrassé par la maladie et l'alcool un après midi de juin 1911.


Outre la qualité littéraire de son œuvre, c'est son regard. La simplicité et la force du propos, témoins d'une période de notre histoire où l'engagement social est entier, époque où balbutie encore le libéralisme économique, où chaque problème est radicalisé. La France rurale est en pleine mutation. Les usines ont besoin de bras. Les paysans sont attirés par la ville qui les engloutit . . .

 

L’interprète, Yves Champigny

 

 

Entre 1987 et 2017, Yves Champigny travaille dans le milieu associatif et culturel du département de l’Indre : Office Départemental d'Animation Socio-Educative, MLC Belle-Isle (Maison des Loisirs et de la Culture)  à Châteauroux (travaillant notamment dans la salle Gaston Couté !), Fédération des Organisations Laïques - Ligue de l’enseignement de l’Indre (comme délégué culturel et citoyenneté puis secrétaire général).

En 1985, il co-fonde l'ACEL Théâtre (Association Culture et Loisirs) de Néons-sur-Creuse qu'il préside jusqu'en 1991.

Ses expériences dans le domaine du spectacle sont variées : la mise en scène (Vian, Sartre, Henri Bauchau, Théophile Gautier…), la création d’éclairages pour de nombreuses compagnies (Faust en Brenne, le Puck Théâtre, l’ACEL Théâtre, la Compagnie PhilCosta, le Rhinocéros Blanc . . .), la direction d’ateliers de théâtre et la participation à l’organisation des Nocthalies, Festival de Théâtre de Châteauroux, puis le Festival Chapitre Nature au Blanc.

Également comédien, il participe depuis trente ans à de très nombreuses créations théâtrales.

Aujourd’hui, il s’adonne volontiers à quelques lectures publiques, pour le plaisir, et continue l’aventure Gaston Couté qui a démarré en 1993 !

Quelques extraits de presse

à la création du récital Gaston Couté 

 

 

La Nouvelle République du 22 février 1993

Yves Champigny interprétait fort brillamment les chansons et autres textes de l'oeuvre de Gaston Couté.

Il y mettait toute sa fougue et son talent, concoctant un spectacle remarquable et vivement apprécié.

Sa prestation laissait apparaître une authentique maîtrise de la comédie.

 

 

La Marseillaise du Berry du 24 février 1993

Yves Champigny a su non seulement convaincre mais aussi toucher le public

en alternant les chansons et les textes poétiques et dramatiques,

et il s'est révélé un “diseur” remarquable en jouant ces textes dans une vraie mise en scène.

 

 

 

La Nouvelle République du 30 mars 1993

Mais c'est surtout la performance de l'acteur, formidablement soutenu par ses musiciens,

Fetchaï Nadji à la guitare et Claude Jaussint à l'accordéon, que l'on a apprécié.

Mise en scène par Jean-Luc Gaulmier, la verve de Gaston Couté a été attentivement écoutée

mais aussi goûtée grâce à cette interprétation talentueuse qui redonnait vie au “gâs qu'a mal tourné.

bottom of page