Le Chauffoir - théâtre - danse - musique - arts vivants - Châteauroux  - Les 3 Cris - La Bolita Cie

IMG_2459.JPG

Le Chauffoir est un lieu de recherche et de rencontres entre les professionnels,  les amateurs et les curieux de pratiques culturelles.

Porté par Les 3 Cris & La Bolita Cie, il mutualise la capacité de travail des deux compagnies pour leurs propres créations, tout en permettant le développement d’actions de transmission, d’échanges de savoirs et d’accompagnement de projets.

Ouvert aux pratiques artistiques telles le théâtre, la danse et la musique, le Chauffoir permet l’organisation d'Ateliers de Pratiques Artistiques, de stages et de rencontres thématiques.

Il est également à l'origine du festival d'arts vivants Surchauff ! , dont la première édition s'est déroulée au cours de l'été 2019.

Le Chauffoir : un lieu artistique, culturel et citoyen.


Chauffoir est le nom donné à la seule salle chauffée

que l’on trouvait autrefois dans les monastères, les prisons, et même les théâtres !

 


Le démarrage.
En 2017, ayant le même besoin d'un espace de travail, nos deux compagnies décident de louer et de cogérer un espace au sein du Complexe 9 Cube à Châteauroux. Très vite naît l'envie de faire de ce lieu un espace où pourront se croiser les disciplines artistiques, les professionnels et les pratiquants amateurs. Le projet se développe en ce sens : le lieu est mis à disposition des compagnies locales et des personnes souhaitant disposer d'un espace pour leur recherche artistique, des ateliers et des stages sont ouverts en danse, théâtre, marionnettes et écriture.

La transmission en direction d'un public d'amateurs et la formation des professionnels deviennent un élément important du projet. Le lieu attire des compagnies et des groupes de musique d'autres régions, et ainsi se développent les résidences.

Les liens avec les associations présentes sur le site, Radio Balistiq et Berry Lait, permettent l'organisation de représentations et le développement d'un projet radiophonique.
 

Un virage.
Portée par cette dynamique, l'équipe ressent la nécessité d'ouvrir le projet sur l'extérieur, et l'idée d'un événement qui rayonnerait dans notre environnement proche et attirerait un public large prend forme. Ainsi naît le festival Surchauff ! dont la première édition en juillet 2019 allie stage de danse et spectacles. L'effort de communication sur le quartier, le tarif facilitant l'accès à tous, l'invitation pour les personnes hébergées au Centre d'Accueil de Demandeurs d'Asil voisin et la présentation du spectacle AZUL des 3 Cris devant Méca Pneu, atelier de mécanique automobile à deux cent mètres du Complexe, sont la traduction concrète de cette volonté d'ouverture. Cette manifestation est aussi l'occasion de mobiliser des bénévoles qui s'impliquent dans l'accueil des artistes et du public, et dans la scénographie du site.
 

La panne.
En mars 2020, l'activité est stoppée par la pandémie, et dès le mois de juin de cette même année, sans perspective de reprise, nous sommes contraints de dénoncer le bail pour éviter d'épuiser la trésorerie des deux compagnies.


On redémarre.
Le choc produit par l'arrêt de toute activité artistique et de transmission pour l'ensemble de l'équipe laisse rapidement place à la volonté de penser l'avenir du projet. Le repérage de lieux sans affectation appartenant à la collectivité nous conduit à rencontrer l'équipe culturelle municipale. La proposition qui nous est faite de partager un espace avec une autre association ne nous laisse que peu de maîtrise de l'occupation du lieu, et ramène le projet au mieux à un utilitarisme pour une part de l'activité de nos compagnies.
L'attention aiguisée pour tout bâtiment susceptible de présenter une surface adéquate au projet nous fait découvrir un entrepôt accolé à une grande maison : considérant que l'ensemble, proche de la gare et de l'hyper-centre de Châteauroux , permet d'envisager un développement du projet, trois membres de l'équipe décident de constituer une SCI pour son acquisition,  SCI dont le Chauffoir est désormais locataire.

 

On avance.
Le projet est repensé en fonction de la situation géographique du lieu, de son nouvel environnement et de ses potentialités propres, selon quatre axes :

    - engagement de l'équipe et mobilisation de bénévoles sur les travaux d'aménagement,
    - mise en route d'activités de type ateliers artistiques ou de recherche, 
    - installation pour des activités autres que les pratiques artistiques (atelier de construction, bureau).
    - structuration administrative par la création d'une association de gestion.
Les principes moteurs sont l'ouverture sur notre environnement proche et la réactivité aux propositions ou sollicitations qui nous arrivent d'ici ou d'ailleurs.
La responsabilisation des utilisateurs du lieu et la circulation de l'information sont des moyens que nous privilégions pour garder toute sa souplesse au projet. Les espaces communs d'accès libre, comme la cuisine, les espaces intérieurs et extérieurs de détente à proximité de la salle de pratiques collectives et du studio de musique sont pensés pour favoriser les rencontres et les échanges informels.
Une communication ludique par l'image sur les réseaux sociaux entretient un intérêt pour le lieu et son évolution.

Nous prêtons une attention toute particulière à la communication directe avec les voisins dans les échanges au quotidien ou par des visites impromptues du lieu.


Prochaine étape.
Dans l'environnement proche du lieu, des potentialités existent en terme de diversification du public et d'espaces extérieurs à investir : l'équipe réfléchit déjà à ces opportunités, qui permettront au lieu de rayonner et d'être repéré par les acteurs culturels et des partenaires éventuels . . .